Energie & Vibrations   Leave a comment

432Hz est la fréquence de référence des principales harmoniques naturelles ; elle harmonise les propriétés de la lumière, du temps, de l’espace, de la matière, de la gravité et du magnétisme, répare le code de l’ADN et élève la conscience ; elle établit les schémas de construction et de croissance des organismes végétaux et animaux. L’alignement sur la fréquence naturelle 432Hz a des effets profonds d’équilibration sur la conscience et au niveau des cellules de notre organisme.

L’énergie est une force réellement indestructible. Elle ne meurt ni ne faiblit jamais, simplement elle transmute sa forme par modification du taux vibratoire. Cette énergie qui nous façonne, vous et moi, a toujours été et sera toujours présente dans le grand Tout universel.

L’énergie sous forme d’atomes dans notre organisme faisait, à l’origine, partie d’une étoile ou d’une galaxie, et c’est un fait scientifique que nous renouvelons complètement les atomes de tout notre corps en moyenne tous les sept ans, retrouvant ainsi la source d’où nous sommes issus.

Cet échange d’énergie se fait dans un flux et un reflux constant, à travers toute la création, tant dans les niveaux infiniment petits qu’infiniment grands de l’univers. Tout est vibration électromagnétique. Rien n’échappe à cette loi universelle élémentaire. La grande majorité de ce que nous connaissons comme vibration électromagnétique est en grande partie invisible, et est seulement accessible suite aux récentes redécouvertes de la vraie nature de l’énergie à un niveau quantique.

Dans le domaine mesurable de l’énergie, nous ne pouvons seulement percevoir que dix pour cent du spectre électromagnétique, sous la forme de matière, de son, de lumière et de ce qui tombe sous nos cinq sens, en dehors de quoi nous sommes dans le royaume des fréquences d’ondes hertziennes, des ultraviolets, des rayons Gamma et des rayons X. La bande étroite des sons audibles et de la lumière visible est en relation directe avec les autres niveaux de fréquences harmoniques. Le son est mesuré en cycles par seconde (hertz), dont nous pouvons percevoir entre environ 20 cycles par seconde et environ 20.000 cycles par seconde. La lumière, elle, est mesurée en milliards de cycles par seconde.

D’un point de vue théorique, si vous doublez la longueur d’une onde sonore jusqu’à quarante fois, vous commencez à atteindre les fréquences vibratoires de la lumière. Si vous aviez un clavier de piano long de quarante octaves vers le haut, vous pourriez hausser le ton jusqu’à jouer les couleurs visibles du spectre. Inversément, en descendant dans les tons, les ondes de fréquence les plus lentes formeraient de la matière. Ces exemples sont les deux extrêmes opposés dans le domaine des vibrations électromagnétiques visible, qui montrent que si une chose se déplace assez vite ou assez lentement elle peut sembler au repos.

Si nous actionnons une roue de bicyclette suffisamment vite, même une balle de fusil ne pourrait traverser l’espace entre les rayons de la roue en mouvement. L’univers que nous percevons n’est pas réellement solide. C’est seulement une combinaison d’énergies vibratoires sous leurs formes les plus hautes et les plus basses. Tout l’univers se meut dans une danse cosmique constante, du quantum le plus petit des sous-particules à la valse majestueuse des étoiles et des galaxies.

La pensée joue également un rôle important dans l’univers, puisqu’elle aussi est émise dans une gamme de fréquence vibratoires mesurables. Le corps produit, lui aussi, ses propres champs de fréquences magnétiques, sous forme d’énergie électrique. Chaque cellule de notre corps émet une vibration correspondante équivalant à une intensité électrique de 1,7 volts. Quand vous additionnez toutes les cellules de l’organisme, vous atteignez un potentiel d’énergie évalué à dix-sept milliards de volts par personne. Le Docteur Georges Crile, de Cleveland, a découvert que les petits éléments de matière, maintenant appelés « radiogènes » et situés dans le protoplasme, produisent de la lumière et de la chaleur à plus de 3.000°C et 6.000°C.

Il semble donc se produire dans nos corps le même comportement que dans les groupements d’étoiles et les amas de galaxies. Ceci apporte une nouvelle confirmation à l’axiome hermétiste : « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ».

La pensée peut réguler la manière dont vibre le reste du corps, et les pensée subconscientes pilotent le tournoiement de l’énergie des chakras. Il y a un principe fondamental qui fait que pour toute vibration existe une correspondance appelée vibration sympathique. En d’autres termes, quand une onde vibratoire est doublée ou divisée en deux, il se produit simultanément une vibration de résonance sympathique.

Publié 10 mars 2012 par Michel dans Les fréquences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s